Les différents types de toiture

Le toit recouvre le sommet de votre maison et en constitue l’une des premières lignes de défense, notamment contre les intempéries. Il est donc crucial d’en assurer l’esthétisme et la praticabilité en faisant le bon choix de design. À cet effet, nous vous proposons une liste des principaux types de toitures basiques.

Découvrez les principaux types de toiture

Choisir le design idéal de sa toiture est bien plus difficile qu’il ne le paraît. D’autant plus qu’il existe toute une palette de choix et que chaque forme a ses propres inconvénients et avantages.

Les toitures en pente, la parfaite combinaison de la résistance et du confort

Cette forme de toiture est la plus fréquemment rencontrée dans les zones à fortes et persistantes précipitations ou neigeuses. Elle est d’ailleurs l’un des designs les moins chers du marché.

Les avantages d’un toit en pente

L’inclinaison d’une toiture pentue varie selon les conditions météorologiques de la zone dans laquelle se trouve le bâtiment. Cette pente facilite l’écoulement des eaux de pluie comme de la neige s’abattant sur le toit. Plus la pente est élevée, plus l’évacuation de l’eau est facile !

Notez également qu’un bâtiment recouvert d’un toit pentu est de 10 à 15 % plus compact qu’un autre à toit plat. Cela implique une meilleure isolation thermique, car la surface exposée à l’extérieur est ici plus réduite.

Ce type de toit optimise aussi la résistance mécanique de votre bâti aux assauts des intempéries comme la neige, la pluie, le vent… La forme en triangle de ce toit en augmente en effet la stabilité et la solidité tout en facilitant le drainage des eaux de pluie.

Les différentes versions d’un toit pentu

Il existe plusieurs versions de cette toiture en pente, dont voici quelques-unes.

  • La toiture monopente : Ce toit en appentis a un seul versant incliné de plus de 15°. Cette forme évite la stagnation de la neige et des eaux de pluie dont le poids et l’humidité peuvent altérer votre toit. Il est ainsi apprécié dans les zones montagneuses particulièrement neigeuses. Un tel toit n’a qu’une seule gouttière et un large comble. Son aménagement est ainsi plus facile.
  • La toiture à deux pans : Avec ses deux versants en V inversé et à angle d’au moins 15°, cette forme de toiture est la plus prisée. Vous aurez ici deux gouttières, dont une à l’extrémité de chaque pan. Notez que ce type de toit résiste mieux à la force d’arrachement du vent.
  • La toiture à quatre pans : Cette forme de toiture, aussi appelée toit en croupe, est souvent rencontrée sur les anciens bâtiments et les fermes. Elle est une version améliorée de la toiture à deux pans, car elle résiste mieux aux rafales. Celle à quatre pans arbore en effet deux versants trapézoïdes longitudinaux et deux autres triangulaires le long de la largeur.
  • La toiture à deux pans en croupe : Ce type de toit surplombe généralement les maisons bourgeoises. Cette forme est appréciée pour son élégance, son originalité et pour sa capacité à mieux protéger les façades latérales des eaux pluviales. Avec ses croupes posées sur ses longueurs, cette forme de toiture nécessite une charpente complexe. Ce design est ainsi particulièrement cher.
  • La toiture mansardée : Ce type de toit a deux pans possédant chacun leur propre inclinaison. Les deux pans se rejoignent en une arête appelée ligne de brisis. La mise en œuvre d’une telle structure est assez coûteuse, mais elle optimise l’occupation des combles.
  • La toiture à coyaux : Ce type de toit a un aspect assez rustique caractérisé par une pente s’adoucissant vers le bas des versants. Les pans sont de ce fait plus raides vers le haut et de moins en moins inclinés vers le bas. Cette configuration particulière facilite grandement l’écoulement des eaux de pluie. Le risque d’infiltration d’eau au niveau d’un tel toit, en est fortement réduit.

La toiture plate, un design alliant la modernité à l’élégance

Aussi appelé toiture terrasse, ce type de toit est constitué d’un seul pan horizontal à très faible inclinaison. La pente s’affiche entre 2° et 15°, car au-delà de cette limite supérieure, on aura un toit monopente.

Les atouts et les inconvénients d’une toiture terrasse

Très esthétique, ce design est aussi facile à mettre en œuvre et à aménager. Vous pourrez même poser de la verdure sur votre couverture. D’ailleurs, une toiture végétalisée optimise la gestion des eaux de pluie et réduit les risques d’infiltration d’eau. Il vous est même possible de placer des panneaux photovoltaïques sur votre toit.

Malgré cela, la toiture plate court plus de risques d’infiltration d’eau. En effet, les eaux de pluie ont tendance à s’accumuler sur ce toit à cause de la faiblesse voire de l’absence de pente. Cette stagnation favorise le développement de moisissures, de lichens et autres plantes du même genre. L’humidité va, sur la durée, provoquer des microfissures au niveau du toit.

Points à surveiller avant la construction d’un toit plat

Ce type de toit s’adapte à toutes les architectures. Cependant, vous ne pourrez le mettre en œuvre que si la structure porteuse de votre bâtiment peut supporter une dalle. Veillez aussi à vérifier préalablement que le Plan Local d’Urbanisme autorise la construction d’un toit terrasse dans votre commune.

La toiture arrondie pour un design original et écologique

Très récente, cette forme de toit reste encore peu connue, mais séduit de plus en plus les propriétaires. Ce style authentique et contemporain est même en passe de devenir la tendance actuelle.

Les points forts d’un toit arrondi

La toiture arrondie a une courbe pouvant être simple, en double ou en casquette. Ce toit peut ainsi se présenter sous différentes formes comme le dôme, la courbe simple, la courbe double ou la tourelle. Le propriétaire a de ce fait largement le choix en personnalisation selon ses goûts.

Ce type de toit est apprécié par les écologistes, car il suffit d’installer des gouttières autour du toit pour récupérer l’eau de pluie. Les risques d’infiltration d’eau sont ici réduits. D’autant plus que l’écoulement des eaux de pluie est facilité par les courbes du toit. De plus, l’espace habitable est ici bien plus grand que dans un bâtiment à toit pentu. Sans oublier qu’une toiture arrondie affiche une meilleure efficacité énergétique que les toits à pan unique.

Les points faibles d’une toiture courbée

Sa conformation particulière est assez difficile à mettre en œuvre. La construction d’une toiture arrondie requiert ainsi le savoir-faire de couvreurs expérimentés. Le coût de sa mise en œuvre est donc assez élevé par rapport à celui des autres types de toiture. Il en est aussi ainsi pour tous les travaux portant sur ce toit comme sa pose, son entretien comme sa rénovation.

Notez également que l’entretien de ce type de toit, se doit d’être plus fréquent en plus de faire appel à des techniques particulières. En plus, une toiture arrondie ne convient pas à tous les styles architecturaux.

Le toit en pavillon

Ce type de toit possède quatre surfaces triangulaires se rejoignant en leur sommet en une crête. Il se peut que chaque versant ait sa propre forme, ce qui vous offre de multiples designs. Son style raffiné et symétrique est en effet largement apprécié notamment dans le bassin méditerranéen. Sa symétrie donne en effet une impression globale de confort et de sérénité.

Avec ses versants assez abrupts, cette forme de toiture limite l’exploitation des combles. En effet, ce toit pyramidal a quatre pans rampants se rejoignant à leur sommet en une pointe. 

Toiture

Nos autres actualités

PLANIFIONS DÈS MAINTENANT VOTRE PROJET TOITURE

Avez-vous besoin d’un artisan couvreur ? Toiture & Fils vous propose ses services en tant que spécialiste réputé en pose, en entretien et en rénovation de toiture. D’autant plus que chez nous, le devis et les conseils vous sont offerts gratuitement sans vous engager à rien. N’hésitez donc pas à nous solliciter !

Estimation gratuite et immédiate
Choisi par plus de 1000 propriétaires satisfaits pour des toitures durables.